Accueil | Photographies | Sous les falaises du Tréport

Dimen­sions : 70 x 50 cm.
Papier cou­ché moderne demi-mat 350g/m2

Anne-Laure Blanc

Sous les falaises du Tréport

95,00 

29 en stock

« Le gris du ciel répond à celui de l’eau et de la roche, our­lés de blanc. De la lutte et de l’affrontement naissent l’équilibre et les trêves pas­sa­gères. Minus­cule au regard du temps et de la beau­té har­mo­nieuse des murailles dres­sées devant la mer impas­sible, un homme fait ce pour quoi il est le mieux fait, à savoir mar­cher et s’émerveiller. Les flots attendent leur heure, armée bla­son­née d’éternité, dans un face-à-face avec une for­te­resse qui n’a pour se défendre que l’amour de la lumière. »
Éric Grolier

Guerre et craie
Aus­si mou qu’un squale gavé de mie de pain,
Face à cette mer blême, j’oublie tous mes serments.
Le désert gris de cette grève pue la déveine.
La com­pote opaque de l’horizon tumé­fie l’avenir.
Les algues s’enchevêtrent en sales tignasses.
Sous un ciel sans cer­velle la falaise me toise.
Moi, l’homoncule pris dans la nau­sée des vertiges.
Son cal­caire miteux gré­sille en sirène flamenco.
Cette alerte musi­cale pro­voque mon épiderme.
Je pousse mon oper­cule de bulot nécrophage.
Un grain de sel énerve mes papilles
Et je rejoins l’armée des galets lisses.
La stra­té­gie patauge encore dans les contre-ordres.
Les pierres qui roulent n’accrochent pas le bon riff.
Les vagues s’usent obs­ti­né­ment à me renflouer.
Mon retour en grâce stagne dans l’interlude.
Mais j’attends patiem­ment le grand aigle de mer.

Michel Dejus

Sous les falaises du Tré­port. Nor­man­die, France, 2015. For­mat 70 x 50 cm, papier cou­ché moderne demi-mat 350g/m2, les pho­to­gra­phies sont tam­pon­nées et numé­ro­tées sur 30.